Salut les ptis clous ! Campeche et Palenque

 

Pour arriver à Campeche (se dit campéché), et surtout pour partir d’Uxmal, ça a été une galère monumentale… Une de ces galères qui , sur le coup, fait qu’on se demande ce qu’on fout là ! J’ai attendu les cars pendant plus d’une journée…

 

J’ai déjà eu du mal à faire la jonction de Santa Elena (le village de mon hôtel) à Uxmal… Normalement, la liaison est assumée par une ligne de car. Le problème est qu’il n’y a ni arrêt, ni guichets, ni horaires… Un vrai trou paumé ! Alors évidemment prendre un car dans ces conditions devient compliqué, surtout quand on est dans un coin où les gens ne parlent pas un mot d’anglais ou de français Campeche et Palenque. A l’issue de la visite d’Uxmal, j’ai eu encore nettement plus de mal à rentrer sur Santa Elena ! Incroyable, qu’il ne soit pas prévu de transport en commun digne de ce nom pour un site d’une telle renommée Campeche et Palenque ! Tant que vous êtes en car de touristes (tout organisé), y’a pas de problème, mais si vous utilisez les transports locaux, ça devient n’importe quoi…

 

J’ai demandé un peu partout à l’entrée du site d’Uxmal, et on m’a dit une chose, ensuite une autre, etc, etc… Finalement, jme suis dit que j’allais prendre le taxi… Ben y’en avais pas non plus ! Alors je demande au mec qui garde l’entrée du parking, et il me dit : « ah non, les taxis n’arrivent pas avant 16h ! » (il était 11h) Campeche et Palenque , mais il ajoute que pour le car, il faut attendre le long de la nationale, et qu’il y en a un qui passe toutes les 2 ou 3 heures… Evidemment le long de la nationale en question était en plein soleil Campeche et Palenque ! J’attends, j’attends assis sur un banc… A un moment, un pic-up (enfin une espèce de mini-camionnette) chargé de 15 gamins surgit et se gare juste devant mon banc pour faire leur pause-casse-croute, sur le bord de cette route… Quand tout à coup (ça ne faisait pas 30 secondes que le pic-up était garé là), je vois un car passer sur la route (mais lui ne me vois pas puisque je suis masqué par le pic-up !)  ! Et il passe sans s’arrêter ! La rage ! Campeche et Palenque Voilà… Ca a été toute la journée des plans poisseux dans ce style-là… Comme dans les rêves, des fois… T’as des situations impossibles qui vont toujours dans le mauvais sens, tu sais…Campeche et Palenque

 

Bref, j’arrive enfin à en avoir un pour rentrer à Santa Elena ! De là, je projette de prendre le car suivant pour Campeche à 14h30. J’attends le long de la route (puisqu’il n’y a pas d’arrêt réellement défini). J’attends, j’attends… Et puis je me dis « tiens, je vais aller à sa rencontre ! » Alors, j’y vais… Je marche vers le centre du village, par le chemin qu’est sensé prendre le bus, avec mes 25-30 kgs sur le dos, en plein cagnard… C’est alors que je le vois passer derrière moi à un croisement ! C’est difficile à expliquer simplement, mais il m’a contourné en prenant un autre chemin, l’enfoiré ! Campeche et Palenque La pure poisse quoi !

 

Je rentre à mon hôtel en racontant ça à mon ex-logeuse. Elle va voir sur internet et me dit :  » Pas de problème ! Le dernier bus du jour est à 17h ! » J’avais 2 heures à attendre, donc j’en profite pour remplir le blog sur la terrasse de l’hôtel qui surplombe légèrement la petite route… A 16h30, narrant fièrement (sur le blog) mes aventures à mes lecteurs adorés…. VROUMM…  je vois passer un car sur la route… Campeche et Palenque Je vais voir la patronne de l’hotel, en lui demandant si elle était sûre de son coup, pour l’horaire… Elle me dit : »Oué, oué, pas de problème, Ca doit être un bus pour une autre destination ! » Tu parles ! A 17h, j’ai poirreautté pendant une plombe sur le bord de la route ! Celui de 16h30 était bien le mien… Je la soupçonne de s’être dit que si elle me faisait rater le dernier bus du jour, elle m’aurait une nouvelle nuit dans son hôtel ! D’ailleurs en remplissant le blog sur la terrasse, je lui avais commandé une bière dont elle ne m’a pas réclamé le paiement, comme si elle savait qu’elle pourrait me la faire payer plus tard… Puisqu’en me donnant le mauvais horaire, elle était sûre de me garder dans son hôtel… C’est ce détail qui m’a donné des doutes sur sa probité… Je ne suis pas certain qu’elle l’ai fait exprès, mais ça me parait un peu gros… Dans le doute, j’ai changé d’hôtel, pour aller dans l’hôtel d’un couple franco-mexicain à 50 mètres de là. Je veux bien me faire enfumer, mais pas dire merci après, en filant de la thune, quand même…Campeche et Palenque

 

Le lendemain à 7h30, j’ai eu mon car pour Campeche ! Je rentre dans le bus (eh oui la liste des galères de cette étape est longue ! Mais ça a été encore plus long pour moi !Campeche et Palenque), je demande un billet pour Campeche au chauffeur, et je vais m’assoir au fond du bus… Une heure après, le chauffeur s’arrête dans un bled, il vient à l’arrière du bus et me dit « Campeche, c’est ici, il faut descendre »… Alors je suis surpris, parce que normalement, il devait y avoir 3 heures de trajet ! Je lui demande s’il est sûr que c’est bien Campeche… Il me dit que oui et me demande mon ticket (quasiment illisible, car en manque d’encre), et il me dit oui, oui c’est bien ici… Je commence à descendre du bus et je pense à sortir mon guide du routard pour montrer au chauffeur le nom de Campeche écrit (commençant à comprendre ce qui s’était tramé), et là, il me dit « Ah ba non c’est pas là ! »… En fait, quand je suis rentré dans le bus, il m’a vendu un ticket pour un bled dont la phonétique était similaire à celle de Campeche… Vous allez me dire que jusque-là ça n’est pas très grave, et vous aurez raison ! Mais « qui va à la chasse perd sa place » et le temps que j’éclaircisse cette affaire, le car s’est rempli plus que totalement puisque non-seulement toutes les places assises ont été prise, mais même la travée était blindée de monde (en Europe, c’est formellement interdit pour des raisons de sécurité par le code de la route et les « règles constructeur »)… J’ai donc passé les 3 heures restantes du transport debout en équilibre sur un pied, avec la tête qui tapait le plafond… Je ne comprend même pas comment il a pu me vendre un ticket pour un bled perdu alors qu’il a bien vu que j’avais un gros sac à dos, et tout… Les routards vont voir ce qu’il y a à voir dans le monde, ils ne vont pas s’enterrer dans je ne sais quel trou de galérien… Campeche et Palenque A propos de sac, ça a été aussi une galère pour le récupérer de la soute du car… Le chauffeur ne voulait pas ouvrir (en tous cas, il m’a fait « oué, oué » genre « j’arrive » et après il s’est barré avant d’avoir ouvert la soute…) . Au bout d’ 1/4 d’heure (tout les autres passagers étaient partis depuis un bail), il a fallu que je m’énerve et que je mette « l’ambiance » dans la gare pour pouvoir récupérer mon sac…

 

Décidément, ça fait 2 fois (en 3 semaines) que je m’énerve alors que je déteste ça (ça me met des maux de tête à tous les coups) et que ça ne m’arrive théoriquement que très rarement… Il faut dire que d’une part, le voyage en routard étant l’opposé du concept de « confort », et que d’autre part le manque de communication (je commence à un peu baragouinner en anglais, mais par contre en espagnol, je ne dois connaitre qu’une trentaine de mots) est toujours à l’origine de tensions ou d’agressivités… Là, je suis servi… Forcément !Campeche et Palenque

 

Dans l’emportement, j’ai trouvé un nouveau surnom (qui, j’en ai bien l’impression, sera réutilisé par ses collègues !) à mon pote le chauffeur : « Campéon del mundo » !Campeche et Palenque . Donc, si vous passez à Campeche, et que vous voyagez sur la marque de car « SUR », n’hésitez pas à passer un petit bonjour à mon ami Campéon del mundo ! Ca lui fera plaisir !Campeche et Palenque

 

En arrivant à Campeche, je pensais enchainer directement en prenant un autre car pour Palenque… Mais avec le temps qu’à mis le 1er car (trop plein donc plus lent) pour arriver à Campeche, celui que j’aurais dû prendre pour Palenque était déjà parti… J’ai donc dû attendre de nouveau 24h. Du coup, j’en ai profité pour faire un petit tour dans Campeche (y’a pas grand-chose à voir), et pour faire des choses bêtes du style lessive, envoi de colis en France etc….

 

Bon ! Ca c’était pour la partie galère ! Après, la situation est redevenue normale !Campeche et Palenque

 

Départ pour Palenque le lendemain matin. Bon, là vous allez en avoir une petite vision avec les photos… Je n’ai pas de détails spécialement croustillant sur ce site par rapport aux autres.

 

J’ai désormais visité 5 sites précolombiens avec Tulum, Tikal, Chichen Itzà, Uxmal et Palenque et je n’en verrai plus d’autres sur le Mexique-Guatemala. Si je devais faire un classement je mettrais Tikal nettement premier, devant le duo Palenque-Uxmal et ensuite Chichen Itzà. Pour Tulum, c’est particulier car son côté marquant n’est pas du tout ses ruines (qui en sont vraiment), mais le côté historique du site (voir l’article sur Tulum) qui vaut vraiment le détour.Campeche et Palenque

 

A+ !Campeche et Palenque

 

Olivier.

 

 

Photos :

 

P1060535-Campeche.JPGDe jolies maisons colorées à Campeche. C’est à peu près tout, mais c’est déjà pas mal ! Campeche et Palenque

 

 

P1060533-Campeche.JPG

 

 

P1060538-Campeche.JPG

 

 

P1060541-Campeche.JPG

 

 

P1060548-Campeche.JPG

 

 

P1060549-Campeche.JPGCouché de soleil sur le Malecon de Campeche. Quand le feu tombe dans l’eau… 2ème épisode après Varadero !

 

 

P1060550-Campeche.JPG

 

 

P1060552-Campeche.JPG

 

 

P1060553-Campeche.JPG

 

 

P1060554-Campeche.JPG

 

 

P1060556-Campeche.JPG

 

P1060557-Campeche.JPG

 

 

P1060559-Campeche.JPG

 

 

P1060560-Campeche.JPG

 

 

P1060571-Campeche.JPGDe nuit…

 

 

P1060575-Campeche.JPG

 

 

P1060580-Campeche.JPGLes rues pavées des villes le sont toujours « à la maya »… Façons puzzle !

 

 

P1060586-Campeche.JPG

 

 

P1060583-Campeche.JPG

 

 

Après c’est Palenque !

 

P1060608-Palenque.JPGAu-dessus de l’entrée de mon hôtel à Palenque.

 

 

P1060611-Palenque.JPGLe Temple Des Inscriptions (au second plan)… Le plus connu de Palenque.

 

 

P1060613-Palenque.JPG

 

 

P1060614-Palenque.JPG

 

 

P1060620-Palenque.JPG

 

 

P1060625-Palenque.JPG

 

 

P1060626-Palenque.JPG

 

 

P1060627-Palenque.JPG

 

 

P1060631-Palenque.JPG

 

P1060639-Palenque.JPG

 

 

P1060641-Palenque.JPG

 

 

P1060642-Palenque.JPG

 

 

P1060646-Palenque.JPGLa jungle… Pas aussi dense qu’à Tikal, mais quand même !

 

 

P1060659-Palenque.JPG

 

 

P1060660-Palenque.JPG

 

 

P1060662-Palenque.JPG

 

P1060675-Palenque.JPGEt voilà pour Palenque !Campeche et Palenque

 

A+ !Campeche et Palenque

 

Olivier.

 

6 réponses à Campeche et Palenque

Laisser un commentaire

Soyez Fou ! Inscrivez-Vous ! (Newsletter)

Carte Des Pays Présents Sur Le Blog
Météo, Heure et Affluence